Il me semble que c'est dans un des écrits (lequel ?) de Jean-Claude Regnier1 que j'ai découvert l'idée de faire réaliser aux élèves une étude statistiques : plutôt que de les faire travailler de manière très dirigée sur des données fournies (factices ou réelles), pourquoi ne pas les faire réaliser intégralement une étude statistique, depuis le choix du sujet et la récolte des données, jusqu'au traitement et à l'interprétation de celles-ci ? Ce que j'ai fait est finalement un peu éloigné de cette idée, mais l'inspiration vient de là.

Contexte

J'ai réalisé ces séances en classe de seconde, juste avant l'application des nouveaux programmes du bac 2021, mais je suppose qu'elle s'appliquera encore plus facilement après cette réforme. Elle permet de traiter les histogrammes (dans le chapitre statistiques).

Tous les élèves de la classe de seconde avec qui j'ai fait ce travail suivaient l'enseignement d'exploration Sciences économiques et sociales (SES). En revanche, à cause des groupes à effectif réduit, une partie des élèves suivaient cet enseignement avec une autre professeure de SES que celle avec laquelle j'ai préparé cette (petite) séquence.

La première des deux séances (statistiques) a été réalisées en demi-groupe, en cours de mathématiques. La seconde séance s'est déroulée en classe entière, pendant une heure de mathématiques, en co-enseignement avec une collègue de sciences économique et sociale.

La première séance a eu lieu au mois de décembre.

Ces séances ont été préparées avec une collègue de SES, avec qui j'ai co-animé la dernière heure de travail.

Déroulement

Travail préliminaire

Dans un premier temps, j'ai demandé aux élèves :

  • de ramener un catalogue de jouets de Noël (ou un catalogue de supermarché dans lequel il y a quelques pages de jouets) ;
  • de réaliser une petite étude statistique, en demandant à des adultes (au minumum leurs parents, mais si possible les beaux-parents, grands-parents, etc.) leur sexe, et le temps hebdomadaire consacré aux tâches ménagères.

Le support de ce travail a été ce document (source), distribué une semaine en avance. Avant de distribuer le document, nous avons essayer d'énumerer la liste de ce qui constitue des tâches domestiques. J'ai complété cette liste en m'inspirant de la liste utilisée par l'INSEE dans une étude de 20122 (pas très flatteuse pour les hommes).

Dépouillement

Une semaine plus tard, en classe de mathématiques, en demi-groupe, nous avons dépouillé les résultats. Seuls deux élèves avaient ramené un catalogue de jouets. J'ai commencé par récolter les données du sondage (nombre d'heures hebdomadaires consacrées aux tâches domestiques, pour les hommes et les femmes). Ensuite, deux activités ont eu lieu en parallèle.

  • Deux binôme ont compté, chacun dans un catalogue de jouets, le nombre d'enfants pris en photo, en notant leur sexe (garçon, fille, ou indéterminé) et leur activité (tâche domestique ou non). Ils ont complété le tableau suivant avec les effectifs.

    Tâche domestique Autre
    Fille
    Garçon
    Indéterminé

    À partir de ce premier tableau, ils ont ensuite complété les deux tableaux suivants.

    • Le premier permet de répondre à la question : Dans le catalogue X, parmi les filles (ou les garçons), combien jouent à des tâches ménagères ?

      Catalogue 1 Catalogue 2
      Filles
      Garçons
    • Le second permet de répondre à la question : Dans le catalogue X, parmi les enfants jouant à des tâches ménagères, combien sont des filles ?

      Catalogue 1 Catalogue 2
      Tâches ménagères
      Autres
  • Le reste de la classe dépouillé le sondage :

    • calcul des indicateurs des deux séries (hommes et femmes) : moyenne, médiane, quartiles, valeurs extrêmes ;
    • tracé de deux histogrammes (en prenant, de manière un peu arbitraire, des classes régulière d'étendue 5h).

Ce diaporama (source) a été (partiellement) utilisé pour lors de cette séance.

Pour information, les données récoltées sont disponibles dans ce fichier.

Données

À la suite de cette séance, j'ai compilé les données, et réalisé ce document (source) :

La dernière séance a eu lieu en classe entière, co-animée avec une collègue de SES. Elle s'est déroulée en trois parties :

  1. Commentaires rapides sur les résultats, projetés au vidéoprojecteur (quelques minutes).
  2. Par groupes de quatre, les élèves ont rédigé une paragraphe argumenté (un type d'exercice qu'ils ont l'habitude de faire en SES) pour répondre à la question suivante : La socialisation a-t-elle une influence sur la répartition des tâches domestiques ?
  3. Les cinq à dix dernières minutes ont été consacrées à une discussion/débat sur la question : Les différences observées dans la répartition des tâches domestiques sont-elles naturelles ?

Cette séance a eu lieu un lundi ; les élèves ont eu le droit de finir le travail chez eux, et de me rendre leur copie à la fin de la semaine.

Évaluation

Chacun des deux professeurs a évalué sa partie :

  • en mathématiques, j'ai regardé si les données étaient correctement utilisées (de manière pertinente, sans contresens, avec une interprétation (pas seulement les données brutes)) ;
  • en SES, ma collègue a regardé si les critères du paragraphe argumenté (que je ne connais pas) étaient respectés3.

Ma collègue n'a qu'une partie de la classe dans ses cours, donc son évaluation ne pouvait pas apparaître dans sa partie du bulletin. Les deux évaluations sont sont apparues dans la partie « Mathématique » du bulletin : j'ai évalué la compétence [Chercher] Extraire, organiser et traiter l'information utile, tandis que ma collègue a évalué [Communiquer] S’exprimer avec clarté et précision à l’oral et à l’écrit (la compétence mathématique qui se rapproche le plus de son travail).

Analyse

Données

J'avais peur de ne pas recueillir suffisament de données pour faire des statistiques. Pour le temps consacré aux tâches domestiques, nous avons étudié une population de 21 hommes et 29 femmes, ce qui est suffisant. Pour les catalogues, seuls deux élèves ont amené un catalogue de jouets4.

Les temps consacrés aux tâches domestiques sont bien inférieurs à ceux obtenus par l'INSEE (entre 5h et 6h par jour, soit 35 à 42 heures par semaine pour l'INSEE, alors que les personnes interrogées par mes élèves déclarent en moyenne 9h hebdomadaire, soit quatre fois moins). Je pense que ceci est dû au protocole : dans l'étude de l'INSEE, les sondés ont tenu un carnet journalier des activités réalisées toutes les 10 minutes, avec une liste d'activités bien précises ; notre enquête a été beaucoup moins rigoureuse.

Avec seulement deux catalogues, nous avons fait une étude de cas plutôt que des calculs statistiques, mais leur étude a tout de même été fructueuse puisque nous avons observé que dans les deux catalogues, les filles jouent davantage à des tâches domestiques que les garçons, et que parmi les enfants jouant à des tâches domestiques, la majorité sont des filles.

Séance en co-animation

La séance s'est déroulée durant une heure de mathématiques. Les élèves ont joué le jeu, non sans surprise : « Mais c'est pas des math ! ».

Je ne suis pas satisfait du débat, ce qui est normal vues les conditions : improvisé et trop court.

J'ai été incapable d'accompagner la rédaction d'un paragraphe argumenté : j'ai aidé comme j'ai pu, mais sans savoir à quel point je leur disait des bêtises et leur donnait des fausses pistes.

Évaluation

C'est la première fois que j'observe des élèves qui utilisent des données chiffrées de manière aussi concrète, et j'ai pu observer qu'ils ne savent pas faire (ce qui n'est pas surprenant, puisque ce doit être à peu près la première fois qu'ils le faisaient). Ils utilisent des données brutes sans les interpréter, voire font des contre-sens.

Améliorations

Avec la réforme du bac 2021, la SES devient obligatoire, ce qui devrait faciliter l'organisation d'une telle séance, puisque l'ensemble de la classe devrait avoir la même professeure de SES. Du coup, j'essayerai l'an prochain de m'y prendre avec plus d'avance, en voyant si cette séance ne pas s'intégrer davantage à la partie correspondante du programme de SES (si elle existe toujours). Cela donnerait :

  • peut-être une séance (ou moins) pour introduire cette activité, en mathématiques ou SES ;
  • une séance en mathématiques pour dépouiller le sondage, calculer des indicateurs, tracer des graphiques ;
  • une séance en SES pour parler de socialisation en utilisant le travail mathématique.

Je pense que j'évaluerai l'an prochain le calcul des indicateurs. Pour le tracé de l'histogramme, c'est plus délicat puisque les représentations graphiques des séries statistiques ont disparu des nouveaux programmes.

Enfin, il faudra prévenir les élèves bien en avance pour la récolte des catalogues, afin d'augmenter la taille de l'échantillon.


  1. À ma connaissance une des rares personnes ayant expérimenté, puis documenté de manière détaillée, la pratique de la pédagogie Freinet au lycée (voir par exemple son habilitation à diriger des recherches).

  2. En 25 ans, moins de tâches domestiques pour les femmes, l’écart de situation avec les hommes se réduit, Layla Ricroch (INSEE), 2012, page 78.

  3. Je savais avant de faire cette séance que je ne serai pas capable d'évaluer la partie SES ; je n'imaginais pas la mesure de mon incompétence. Hormis les extrèmes, je suis incapable de savoir si le travail des élèves est pauvre, moyen et bon.

  4. Mais je ne les en blâme pas : ayant un autocollant « Stop pub ! » sur ma boîte aux lettres, je n'ai reçu aucun catalogue de jouets dans ma boîte aux lettres, et les deux supermarchés de centre ville que j'ai visités n'en distribuaient pas. La tâche était donc plus difficile qu'il n'y paraît.