Homework, de Hades2k, publié sous licence Creative Commons by-sa 2.0.

Devoirs de vacances

Cette année, pour cause de confinement, il n'y a pas eu de dernière séance avec mes élèves (du moins, pas comme d'habitude). Je leur ai donc envoyé un message électronique d'au-revoir, accompagné des devoirs de vacances suivants.

Il s'agit plus ou moins des ressources disponibles ailleurs sur ce site web.

Combien d'élèves s'en saisiront ? Aucune idée…

En guise de devoirs de vacances, prenez le temps de faire l'une des choses suivantes :

  • Regardez un des films suivants. Notez bien que ce ne sont pas des documentaires : il y a donc des éléments romancés et des erreurs historiques.

    • Un Homme d'exception (Ron Howard, 2001). Biographie de John Nash, mathématicien connu notamment pour ses contributions à la théorie des jeux (il a gagné le prix Nobel d'économie (qui n'est pas un prix Nobel) pour cela).

    • Les Figures de l'ombre (Theodore Melfi, 2016). Récit de calculatrices (femmes faisant des calculs) afro-américaines à la NASA lors de la conquête spaciale.

    • L'Homme qui défiait l'infini (Matthew Brown, 2015). Biographie de Srinivasa Ramanujan, mathématicien indien autodidacte de génie.

    • Imitation game (Morten Tyldum, 2014). Biographie romancée d'Alan Turing, mathématicien, informaticien, et cryptologue britannique, qui a réussi à « casser » le code Enigma utilisé par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, dont les travaux en informatique sont toujours utilisés, et qui était homosexuel à une époque où c'était illégal.

    • Pi (Darren Aronofsky, 1998). Une fiction un poil perchée sur un mathématicien paranoïaque.

  • Lire un des livres suivants :

    • Alice au pays des merveilles et De l'autre côté du miroir (Lewis Carroll, 1865 et 1871) : L'auteur de ces livres était un mathématicien, et cela se sent en lisant ces livres pour enfant.

    • Le Dernier Théorème de Fermat (Simon Singh, 1999). Histoire du théorème de Fermat, conjecture qui a tenu en échec les plus grands mathématiciens pendant plus de trois-cents ans, avant sa preuve en 1994.

    • Le Grand Roman des maths (Mickaël Launay, 2015). Vulgarisation d'histoire des mathématiques.

    • Le Mètre du monde (Denis Guedj, 2000). Récit de la mesure de la circonférence de la Terre par une équipe de scientifiques à l'époque de la Révolution française.

    • Le Théorème du Perroquet (Denis Guedj, 1998). Roman de vulgarisation de l'histoire des mathématiques.

    • Les Cheveux de Bérénice (Denis Guedj, 2003). Récit romancé de la mesure de la circonférence de la Terre par Érathostène, mathématicien grec au IIIᵉ siècle avant JC.

    • Logicomix (Apóstolos Doxiádis, 2009). Bande dessinnée relatant l'épisode de la « Crise des fondements » : au tournant du XXᵉ siècle, Bertrand Russel « casse » toutes les mathématiques. Il faudra des années pour les reconstruire, de manière imparfaite.

    • Oncle Petros et la Conjecture de Goldbach (Apóstolos Doxiádis, 1992). Roman autour de la conjecture de Goldbach (conjecture non résolue en mathématiques).

    • The Thrilling Adventures of Lovelace and Babbage (Sydney Padua, 320). L'histoire en bande dessinée d'Ada Lovelace (première informaticienne), et Charles Babbage (inventeur (fou ?) qui a essayé de construire le premier ordinateur), au XIXᵉ siècle, dans un univers steampunk. C'est délirant, mais très rigoureux. C'est en anglais, mais ça vaut le coup.

  • Papillonner sur une des chaînes suivantes :